A quel âge parler de D.ieu à un enfant ?

A quel âge parler de D.ieu à un enfant ?


Bonjour Rav,

À quel âge faut-il commencer à parler à son fils du fait qu'Hachem existe, et comment le faire ?

Merci beaucoup.

Réponse de Rav Gabriel DAYAN

Bonjour,

A partir de l'âge de 3-4 ans, suivant l'intelligence de l'enfant.

A chaque âge, il y a des mots particuliers.

Le comportement des parents au sein du cocon familial est le meilleur des langages à utiliser afin que l'enfant comprenne et intègre cette connaissance d'une importance majeure.

La manière dont le papa et la maman récitent leurs prières et leurs bénédictions, etc. est la meilleure manière de faire ressentir à l'enfant qu'il existe un D., tout puissant, le Maître du monde que nous devons craindre.

L'enthousiasme des parents lorsqu'ils accomplissent une Mitsva, sera ancré sur le cœur du jeune enfant et fera germer en lui des sentiments exquis envers Celui Qui nous voit mais que l'on ne voit pas. 

La manière dont le papa et la maman sont habillés dans la maison, sera la meilleure preuve qu'il existe un D. que nous devons craindre et à Qui nous devons obéir. Un papa qui se promène torse-nu, par exemple, ne fera qu'empêcher son jeune bambin de ressentir et de percevoir qu'il existe une force supérieure ayant créé le monde et Qui donne la vie à chacune de Ses créatures.

Chaque mot supplémentaire, chaque explication, deviennent alors des choses inutiles et superflues.

Mais bon, à ce sujet, on ne peut pas affirmer que le silence est d'or, il faut, tout de même, utiliser la parole, intelligemment et judicieusement.

L'essentiel étant qu'il ressente, avec des mots qui lui conviennent, ce qu'explique le Rambam dans Hilkhot Yessodé Hatorah, chapitre 1 et chapitre 2 :

Le fondement de tous les fondements et le pilier de toutes les sciences est d’être conscient qu’il est une Existence Première qui fait venir toute chose à l’existence. Toute chose existante du Ciel et de la Terre, ou intermédiaire, n’est venue à l’existence qu’en vertu de la réalité de Son existence.

C’est ce que le prophète entend quand il dit : « L’Eternel D.ieu est vrai » ; Lui seul est réel, et aucun autre n’a une réalité semblable à la Sienne. C’est [cette idée] que la Torah exprime [dans le verset] : « Il n’est rien d’autre que Lui », c'est-à-dire « il n’est pas d’existence autre que Lui qui est réelle comme Lui ».

Cette existence est le D.ieu du monde, et maître de la Terre entière ; Il dirige la sphère avec une force infinie et illimité, force qui est ininterrompue. En effet, la sphère tourne sans cesse, et il est impossible qu’elle tourne sans cause qui la fasse tourner ; c’est Lui, béni soit-Il, qui la fait tourner, sans main, et sans corps.

Ce D.ieu, honoré et révéré, il nous incombe de L’aimer et de Le craindre, comme il est dit : « Tu aimeras l’Eternel ton D.ieu », et il est dit : « tu craindras l’Eternel ton D.ieu ».

Pour des détails / conseils à ce sujet, je vous invite à me contacter par le biais du service téléphonique - Question au Rav - tous les jours, de 09h30 [heure française] à 00h30. Depuis la France, au 01.80.20.50.00. Depuis Israël, au 02.374.15.15. Tapez sur la touche 2 pour le service Question au Rav.

Qu'Hachem vous protège et vous bénisse.