L'édito de la semaine - Réflexions après les résultats des élections 2024

L'édito de la semaine - Réflexions après les résultats des élections 2024

Rédigé le 10/07/2024
Rav Daniel SCEMAMA

Les dernières élections de l’Assemblée Nationale française ont révélé d’importants changements dans le paysage politique de la France. Deux partis extrémistes rivaux, l'un de droite et l'autre de gauche, se sont imposés et ont tour à tour surpassé (au premier et au second tour) le parti actuellement au pouvoir, situé plus au centre. Il est crucial de comprendre que ce changement ne doit pas être perçu comme un simple changement politique, mais bien comme un véritable bouleversement des valeurs, nous ramenant plusieurs décennies en arrière.

Depuis les années 60, de nouvelles conceptions se sont développées en Occident, formant un nouvel ordre où l’on accepte l’étranger et la différence, et où les conflits sont abandonnés au profit de relations tolérantes et pacifiques. De nombreuses stars de la musique, des écrivains et des philosophes ont œuvré dans cet esprit, afin de déraciner le nationalisme et l’impérialisme. Plusieurs générations ont grandi avec ces messages de "Peace and Love", accompagnés de révolutions sociales bouleversant des valeurs ancrées : celles de la famille, de la position de la femme, de l’autorité, du devoir, de l’obéissance, de la morale, du bien et du mal, et de la religion.

Tout cela pouvait fonctionner, si le monde entier acceptait ce nouvel ordre. Cependant, une partie de l’humanité est restée étrangère à ces conceptions, en a rapidement décelé les faiblesses et les a exploitées. De grandes puissances comme la Russie, la Chine ou l’Iran, ainsi que des dictateurs envieux de leurs voisins, ont perçu la passivité des pays occidentaux et l'ont utilisée pour concrétiser leurs ambitions impérialistes. C’est dans cette perspective qu’en Europe et aux États-Unis, le nationalisme ressurgit, réalisant que seule la force peut créer un rempart contre les "envahisseurs" et les profiteurs. En fait, nous revenons 60 ans en arrière, car l’esprit conciliant qui régnait jusqu'à présent s’avère peut-être attrayant en théorie, mais inconsistant face à la réalité.

Concrètement, si au premier tour nous avions l’impression que ce retour au nationalisme allait s’opérer, au second tour, il n’en est rien car l’extrême gauche a réussi à surprendre en réalisant le meilleur score. Il semble que les Français, face à de grands changements, ont choisi la passivité. Mais le monde bouillonne et ne nous permet pas de rester dans notre zone de confort, absorbés par nos smartphones, projetant de sortir au théâtre, à un concert, en vacances, rêvant d’amour et de nouvelles sensations. En réalité, ces bouleversements politiques sont révélateurs d’un changement universel, où des guerres et de graves affrontements peuvent être envisagés.

Si pour tout le monde l’inquiétude monte, pour un Juif, cette préoccupation est doublée par la montée d’un antisémitisme d’une ampleur inconnue depuis la Seconde Guerre mondiale. La montée de l’extrême gauche en France confirme ces sentiments. Ce qui est certain, c’est que la quiétude qui régnait à l’entrée du troisième millénaire a disparu, et que le Juif, de près ou de loin, est concerné par tous les bouleversements planétaires.

Pour toutes ces raisons, nous devons nous efforcer de comprendre le sens de notre histoire, de connaître notre patrimoine, de clarifier notre particularité, de trouver la source de cette haine inexplicable, et de comprendre le secret de l’existence de l’homme sur terre. Nous possédons dans la Torah toutes les réponses à ces questions, et il est crucial, surtout à une époque comme la nôtre avec les défis qui se profilent, de creuser nos textes et de nous abreuver des paroles de nos maîtres. C’est la seule façon d’aborder sereinement l’avenir, car il est certain qu’en finalité, nous déboucherons vers l'ère messianique !